RENCONTRE

Avec Elda Skuqi


Bonjour Elda ! Peux-tu nous dire quelques mots sur toi ?


Je suis d’origine albanaise et de nationalité albanaise et italienne. J’ai passé mon enfance en Albanie et mon adolescence en Italie avec ma famille. Je me suis mariée en Suisse et vis à Courroux depuis 2002.


Depuis quand travailles-tu au musée jurassien ?


Cela va faire deux ans le 15 mai !


Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler ici ?


En Albanie, j’ai étudié les beaux-arts. J’ai ensuite exercé la profession de couturière en Italie, de prothésiste ongulaire et esthéticienne à Courroux ainsi que de caissière au restaurant Restau verso à Delémont. Mais j’ai toujours gardé un lien avec l’art et en particulier l’histoire de l’art et le dessin, que je pratique moi-même. Ayant beaucoup voyagé dans ma vie, je m’intéresse aussi à l’histoire.


Tu es polyglotte. Combien de langues parles-tu ?


Je parle six langues : L’albanais et l’italien, le français et l’allemand (que j’ai appris en Suisse) ainsi que le russe et l’anglais (que j’ai appris à l’école).



Quel est ton rôle au musée ?

J’accueille les visiteurs·euses et m’applique à leur offrir les meilleures conditions de visites. Je leur présente l’institution et propose des petites introductions sur nos expositions actuelles. Je me charge aussi du gardiennage des salles. Je suis à disposition pour répondre aux questions ou donner des informations utiles au bon déroulement de la visite.


Je veille également à ce que l’espace soit accueillant. Je m’occupe de l’entretien de la cafétéria, j’arrose les plantes et en cette période de pandémie, je veille à ce que toutes les surfaces soient bien désinfectées.



Quels sont les aspects que tu préfères dans ton travail ?


J’aime avant tout le contact humain ainsi que les relations avec mes collègues. J’apprécie les discussions ouvertes et variées que nous avons ensemble. Je trouve l’ambiance de travail agréable et propice à l’apprentissage. Je remercie d’ailleurs tout particulièrement Valérie, Marie-Anne et Nathalie.



Si tu devais choisir un objet dans le musée ?


Le drapeau. Il est très important pour moi, en tant que Jurassienne d’adoption. Je me sens très liée à cette région.



Elda devant le drapeau jurassien, 2021 (C) MJAH.